Non classé

La véritée sur Hénin-Beaumont

Hénin-Beaumont (62110), devenu célèbre pour sa vie politique, est de-nouveau sous les feux des projecteurs en ces jours de résultats d’élections municipales.

Et c’est un très bon « cas d’école » en matière de décompte et présentation des résultats.

Tout d’abord, en matière électorale, en France, on compte mal et surtout on présente mal.

Pourquoi ?

Déjà par ce qu’on ne tient pas compte d’une partie des votants. Les votants qui votent blanc.
Pourtant ils existent ! Et ils ont même voté ! C’est juste stupide, illogique et non démocratique de ne pas en tenir compte.

En détail, le résultat d’Hénin-Beaumont.
Un candidat avec +50% des votes est élu maire.

Municipales Hénin Beaumont 2014

Municipales Hénin Beaumont 2014


Un candidat (FN) à donc été élu dès le premier tour, grâce 6006 personnes qui ont votés pour lui.
Ces votants représentent 50,24% des votants (blancs exclus), mais seulement 48,81% des votants réels ! (oui, oui ! ceux qui se sont déplacés pour voter blanc existent bien).
Dans cette ville, le candidat n’aurait pas été élu au premier tour.
Municipales Hénin Beaumont 2014

Municipales Hénin Beaumont 2014

Vous me direz, c’est comme ça et pas autrement — la réponse de celui qui n’a plus d’arguments (soit dit en passant).
Certes, c’est dommage et ça va pas changer avant que la classe politique n’apprenne à compter.

Municipales 2014 Hénin Beaumont

Municipales 2014 Hénin Beaumont


Par contre, du côté des journalistes, on pourrait espérer un peu de mise en perspective.
Non, la moitié des habitants d’H-B ne sont pas des partisans FN. Un peu moins de la moitié de ceux qui se sont déplacés pour votés mais seulement 30% des inscrits !
30% des citoyens !

Municipales 2014 Henin Beaumont

Municipales 2014 Henin Beaumont

Par défaut
reportage

Décidement, tous les dimanches c’est soirée consomation sur F5

France5 nous a (encore) fourni deux reportages sur la consommation.

On commence la soirée par Comparer, négocier, «couponner» : comment payer moins cher ?.
Intéressant mais qui manquait un peu de recul. C’était un peu exagéré, dans le cliché et pas forcément rentable. Par exemple, celui qui apprends la négociation va dépenser 4 fois plus que prévu juste pour avoir un petit cadeau et se féliciter de sa réussite. Pareil, pour celui qui va négocier 3 plombes pour avoir 2€ de moins sur son T-shirt.
Bref, il manquait une analyse mettant en perspective le gain réel en € par rapport au temps et à l’énergie dépensée.
Y’avait aussi du bon et instructif pour, je pense beaucoup de monde, qui peuvent se faire pigeonnés comme montré dans le reportage sur le vendeur de canapé. Vendeur qui va gonfler son prix de vente afin de le faire baisser devant l’acheteur.

Dans un second temps, La France de la récup, qui va suivre différents circuits parallèles de la consommation.
On ne peut que regretter qu’il soit diffusé si tard. Je pense que ce genre de reportages sont nécessaires pour changer l’opinion publique sur la société de consommation.

Par défaut
reportage

Grande distrib

C’est une bien belle soirée documentaire que nous à offert France 5 dimanche dernier.

Tout d’abord avec Grande distribution : Promo, prix cassés, qui paye l’addition ? . Un reportage assez différent de ce que j’ai pu voir sur le sujet. Avec un peu d’investigation sur les techniques de vente de ces fameux « acheteurs » très durs en affaire et qui font trembler les commerciaux, l’import à l’étranger pour contourner la production locale des usines Françaises…

 

Puis dans un second temps, Cartes fidélité, fidèle un jour, fiché toujours. Où l’on vulgarise assez bien les concepts du big data. Sous un angle très neutre d’ailleurs qui est assez loin du titre (bien trouvé au passage !).Il est d’ailleurs question de cette fameuse entreprise, Catalina qui s’occupe de gêrer les données des différents magasins, même des grands comptes (Carrefour, Auchan, Leclerc..).

Ce qui pose un problème de concentration de données évident. Tant il parait clair qu’un consommateur est ciblé lorsqu’il va dans une enseigne précise, tant ça peut devenir dangereux si une même boite (externe de surcroits) croise les fiches consommateurs de ses clients.

(Il manquerait plus qu’ils se fassent racheter par un Google ou un Critéo).

 

Par défaut
reportage

Plongée avec les armes chimiques

Cachées depuis des décennies, les décharges d’armes chimiques sous-marines livrent un peu de leur secret grâce à cette enquête : un scandale militaire hérité de deux guerres mondiales et une véritable menace pour l’homme et pour l’environnement.

A voir en ce moment sur arte futur http://future.arte.tv/fr/armes-chimiques-sous-la-mer

Arte qui à choisi la formule gagnante avec ce futur.arte.tv. Valorisation, mise en contexte, mise en perspective des programmes, débats, informations contextuelles.
Peut-être même qu’un jour on aura des programmes façon Popcorn.js

Par défaut