reportage

La pollution cachée d’internet

Un reportage assez facile à suivre car bien vulgarisé et qui raconte pas trop de conneries:

Où l’on met en évidence que tous ces ordinateurs qui tournent en permanence pour que le web fonctionne ont un coût pour l’environnement.
Un coût direct sur l’alimentation électrique de ces serveurs et équipements réseaux mais aussi indirect : la clim qui les fait bosser au frais.

On y apprends également les principaux datacenters des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) aux USA sont alimentés par des centrales au Charbon.

Lemonde.fr à fait un bon résumé dans son article.

Par contre, je ne partage pas vraiment la conclusion.
Les hébergeurs, via leurs datacenters ne sont pas vraiment les pollueurs. D’abord, ce sont surtout des usines, ce sont donc leurs clients qui seraient à blâmer.
Ensuite, dans une logique purement financière, ils ont tout intérêt (et ils y travaillent) à baisser la facture énergétique (et de manière indirecte environnementale).
Ils ont certainement plus de poids vis à vis des fabricants de puces (comme Intel) pour avoir des optimisations de quelques KW que le grand public.
Ensuite, sur l’aspect — pas du tout abordé dans le reportage — du cycle de vie des machines, je pense que les ordinateurs hors d’usage sont mieux recyclés car gérés (par rapport à d’autres entreprises ou particuliers).

Mais finalement, la meilleur arme ne serait-t-elle pas de réduire ce gaspillage énergétique en produisant des programmes moins énergivores ?
Là encore, les développeurs sont-t-ils les coupables ? Ou alors toute la chaine décisionnelle jusqu’au client qui veut du pas cher et du changement ?

Donc non, c’est pas en envoyant un mail que je gaspille de l’énergie. C’est en étant client et consommateur.

Liens :

Article du monde
La page de F5
(excellent) Reportage d’Arte sur le recyclage des ordinateurs

Publicités
Par défaut